Ancien cadre supérieur en entreprise dans les domaines de la comptabilité et de la gestion

D’une manière générale je conçois ou corrige des textes, je rédige des récits ou biographies. Mais ici je voudrais faire part de mes activités dans un secteur particulier : la correction de mémoires d’expertise-comptable. J’ai découvert cette activité il y a bientôt dix ans, tout simplement parce qu’un mémorialiste que je qualifierais pour simplifier de « dyslexique » avait trouvé mes coordonnées sur le site de l’association professionnelle dont je suis membre (et même administrateur) : l’Académie des écrivains publics de France.  Ce mémorialiste savait très bien ce qu’il voulait faire passer dans son mémoire, dont le sujet était d’ailleurs assez original, il lui manquait juste la mystérieuse faculté de mettre efficacement et correctement le langage écrit au service de sa pensée. C’est une faculté que nous avons tous, plus ou moins, mais parfois plutôt moins que plus, et c’est ainsi. Il n’y a aucune honte a être embarrassé par l’expression écrite. Moi je ne suis pas doué pour le saut à la perche (qui n’est pas, je le concède, d’un usage courant) ou la mécanique. Pour entretenir mon véhicule je m’en remets à meilleur que moi.
Donc grâce à ce mémorialiste « dyslexique » j’ai appris beaucoup sur ce qu’il y a dans les entrailles d’un mémoire ; comme notre collaboration s’est bien déroulée il m’a envoyé des clients, et peu à peu grâce à internet et au bouche à oreille j’ai accumulé les corrections de mémoires. J’ai découvert aussi que, mes antécédents comptables et fiscaux aidant, je pouvais proposer un « plus » que n’ont pas mes confrères correcteurs d’autres origines. En effet je comprends ce qu’on me donne à corriger, suffisamment pour déceler parfois des obscurités manifestes voire des incohérences ; mais aussi pour pouvoir mieux que d’autres simplifier, fluidifier, synthétiser.  Et il est toujours important d’être capable d’aller plus loin qu’une correction méticuleuse mais inerte.
Mes clients sont n’importe où en France métropolitaine, mais aussi en Guyane ou Nouvelle-Calédonie : on voit que pour ce travail la distance n’est pas un obstacle !

Pour me joindre : arbramo@gmail.com ou + 33 06 69 92 07 15

Mon autre site : www.arbramo.com